Une invitation à pousser la porte

Advertisements

4 thoughts on “Une invitation à pousser la porte

  1. C’est la main que tu aimes. Comme la main tendue de l’autre jour. C’est symbolique, je me rappelle une dissert’ en 1960/61, à l’indépendance du Congo, avec les mains comme sujet. Les noirs coupaient les mains des blancs (pas tous !) pour se venger de l’époque de la colonisation où c’était l’inverse. Partant de là, je m’étais étendue sur toutes les mains
    , de la maman au chirurgien, etc…
    Le sujet était libre.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.